(Rencontre) Léa Boyer (LR) « Je crois que c’est important que chacun puisse donner sa vision des choses »

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours politique ?

Je suis Léa Boyer, j’ai 25 ans. J’ai été la plus jeune candidate aux élections législatives à l’âge de 22 ans en 2017. Je suis aujourd’hui Secrétaire Départementale Adjointe des Républicains du Gard et Présente au Bureau Politique depuis janvier dernier. Je suis la porte-parole des gaullistes sociaux aux côtés de Daniel Fasquelle, député LR du Pas-de-Calais. 

Qu’est-ce-que les gaullistes sociaux ?

Les gaullistes sociaux sont vraiment là pour apporter le débat et apporter des propositions à notre famille politique. On essaie vraiment de travailler sur différents sujets et d’apporter du fond par le biais de questionnaires notamment. Par exemple, on en a fait un sur l’Europe et on a pu dégager des propositions qui ont après été présentées aux instances dirigeantes du parti Les Républicains.

Quel rôle les femmes doivent-elles jouer demain en politique ?

Je crois que les femmes doivent être à l’égal de l’homme. Il ne doit pas y avoir de féminisme à avoir. Il faut simplement que chacun puisse s’exprimer sans définir sa parole selon s’il est un homme ou une femme.

Les jeunes ont-ils le devoir de s’approprier la vie d’un parti politique ?

Ils ne doivent pas s’approprier, ils doivent juste avoir leur place d’expression. Je crois que c’est important que chacun puisse donner sa vision des choses et que l’on soit sur quelqu’un d’intergénérationnel. C’est-à-dire que les personnes qui ont le plus d’expérience accompagnent les jeunes qui veulent s’investir mais qui par exemple ont besoin de savoir, d’être présentés et comment il faut faire les choses.

Qu’est-ce-que la droite de demain ?

La droite de demain c’est une droite qui doit toucher tout le monde, qui doit remobiliser aujourd’hui dans nos fédérations, qui doit intéresser une tranche d’âge qui, aujourd’hui, est délaissée. Je pense vraiment à ceux qui ont entre 30 et 45 ans. Ce sont des gens actifs, qui se sont lancés, qui ont une vie de famille et qui pour le moment, ne se sentent pas concernés et le devraient parce que justement ils représentent l’avenir. La droite de demain, doit, enfin, assumer un héritage gaulliste et le revendiquer.

Propos recueillis par Samuel Joly et Guillaume Pot pour Droite de Demain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s