Pour une droite qui s’assume

Mis en ligne le 05/07/2019.

La droite républicaine a essuyé un revers électoral sans précédent sous la Vème République lors des élections européennes de mai dernier. Certains, parfois même quelques heures après l’annonce des résultats, se sont précipités pour demander la démission de Laurent Wauquiez, pour attribuer tous les torts à François-Xavier Bellamy alors que ce dernier a mené une campagne merveilleuse dont les résultats, malheureusement, n’ont pas été à la hauteur de ce grand homme. 

Ces individus qui visiblement sont plus actifs dans les petits commentaires que dans les campagnes électorales de leur famille politique, devraient commencer par balayer devant leurs portes. Le courage est totalement étranger pour eux, les convictions encore plus.

Or, la droite doit devenir le grand mouvement du courage des convictions afin qu’elle redevienne audible pour les Français. Pour cela, de grands changements s’imposent. La droite devra à l’avenir parler d’une seule voix et cesser les divisions internes qui, en plus d’agacer nombre de nos concitoyens, font de notre famille politique une addition de chapelles et d’écuries présidentielles. Chacun y va de son petit commentaire, de sa « sensibilité personnelle », tout cela n’est pas viable. 

Pour incarner une seule et même ligne politique, il nous faut un leader fort qui puisse devenir naturellement candidat à la présidence de la République. La Vème République du Général de Gaulle, c’est le système de l’incarnation, de l’homme providentiel. Ainsi, un parti sans leader est condamné à s’éteindre et à sortir de l’Histoire.

Mais avant d’avoir un « chef » pour incarner une ligne, faudrait-il avoir une ligne politique claire.

La droite courageuse, c’est une droite qui s’assume comme le grand mouvement profondément libéral, le mouvement qui dira enfin que la politique menée par Emmanuel Macron et son gouvernement n’est ni courageuse, ni « ultra-libérale » mais bien socialiste, dans la continuité de cinq années de présidence hollandienne. Le courage, c’était en 2017 le programme économique de François Fillon, un programme qui a été porté par une vague populaire de 4 millions d’électeurs à la suite des primaires de la droite et du centre et de plus de 7 millions de voix aux élections présidentielles. En 2019, les Républicains ne disposaient plus que de 2 millions d’électeurs. Ce résultat est la conséquence d’un aveuglement idéologique de la droite notamment sur le plan économique. Elle a fait fuir l’électorat libéral vers la liste de Nathalie Loiseau qui avait pour vitrine un certain « libéralisme » mais qui n’était qu’un étatisme socialiste et laxiste digne de la gauche.

Aussi, la droite doit cesser de laisser le monopole de l’écologie à des militants extrêmes prônant le totalitarisme vert par l’intermédiaire d’une écologie politique punitive au plus haut point. Prônons l’écologie incitative afin qu’elle puisse être à la portée de tous, sans contrainte en arrêtant avec le massacre fiscal que subissent nos concitoyens au nom d’une idéologie. 

La droite devra continuer, comme l’a fait François-Xavier Bellamy, à être le premier rempart face à la disparition progressive de notre civilisation judéo-chrétienne, de nos racines et la négation imposée par la bien-pensance de notre identité nationale et la famille. Saluons les progrès que la droite a fait ces dernières années sur ces sujets grâce à l’ancien président des Républicains Laurent Wauquiez, notamment avec le tract si juste « pour que la France reste la France ». Monsieur Wauquiez, qui a eu le courage de dire qu’il y avait « trop d’immigrés en France » et qui proposait l’expulsion de 300 000 clandestins et des délinquants étrangers. 

Ensuite, notre famille politique devra proposer une refonte significative de l’Éducation Nationale en suivant trois piliers fondateurs à savoir le retour de l’autorité de l’enseignant, de recentrage des programmes vers les savoirs fondamentaux aujourd’hui sacrifiés sur l’autel de certains cours inutiles ainsi qu’une valorisation de la voie professionnelle afin de faire de cette filière une voie d’excellence pour tous les jeunes qui ont déjà un projet professionnel et qui veulent rentrer au plus vite dans la vie active pour travailler. Il est grand temps de passer d’une « Éducation » Nationale à une réelle et ferme Instruction Nationale !

La droite se doit, conformément à son héritage gaulliste, de défendre la grandeur de la France aujourd’hui menacée faute de politique courageuse ces sept dernières années. Il ne faut plus se taire, surtout quand on voit notre pays devenir une puissance économique marginale en se faisant dépasser par l’Inde l’été dernier, quand on voit que la France est méprisée sur le plan européen à cause d’Emmanuel Macron et effacée à l’échelle internationale car la France est affaiblie économiquement quand on la compare aux autres nations du monde, soyons courageux et la France deviendra la première puissance européenne et fera entendre sa voix ainsi que celle de son peuple à l’international !

Enfin, par soucis de cohérence la droite se doit de refuser toute alliance avec La République En Marche qui est une négation de nos valeurs. 

Raphaël Chombart

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s