(Tribune) Verlaine Djeni « L’indigénisme et le racisme, une exclusivité revendiquée »

Mis en ligne le 13/08/2019.

Ras-Verlaine Djeni, blogueur, s'intéresse de près à l'actualité politique et participe activement à la reconstruction de la droite. 

«…l’homme blanc ne peut pas incarner l’antiracisme, c’est pas lui l’antiracisme, il ne peut avoir raison contre une noire et une arabe, c’est pas possible, et ça il va vraiment falloir que la France s’en rende compte…»

Ces propos d’il y a quelques années de l’universitaire féministe Maboula Soumahoro, font le buzz sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours.Bien évidemment, et comme d’habitude, ce type de logorrhée haineux ne dérange pas du tout la bien pensance, ses idéologues et ses médias, entendu qu’il est plus facile, dans la même période de chercher à accuser Donald Trump, pour ses prises de position, avant les tueries de masse aux USA.

Les origines de Maboula Soumahoro ne nous intéresse pas, sa couleur, elle n’a pas le choix, elle la porte, mais elle est Française, ce qui veut dire qu’elle a conscience de vivre dans un pays et d’appartenir à une nation qui a un passé, un présent et un avenir.

Maboula Soumahoro est universitaire, ce qui signifie qu’elle est reconnue pour son rôle de mentorat, de prescription et d’influence. Maboula Soumahoro est noire, elle a donc conscience que ses positions auront une portée plus forte, toutes les fois qu’elle attaquera des blancs ou autres non noirs. Maboula Soumahoro ne peut pas se permettre de limiter le racisme aux noirs et aux arabes. C’est une analyse totalement erronée, qui nourrit la haine ambiante que nous vivons en France depuis quelques années. Maboula Soumahoro définira comment l’agression de ces Chinois agressés au motif « Ils sont Chinois, ils ont toujours du cash sur eux » ou les familles juives attaquées pour le même motif cité plus haut ? Et comment Maboula Soumahoro expliquera que des blancs se fassent agresser simplement parce qu’ils sont blancs, donc supposés racistes car colonisateurs, par le noir ou l’arabe ?


Nonobstant les certitudes de Maboula Soumahoro, je suis au regret de lui dire, en tant que noir, qu’elle a tort de fermer les yeux sur le racisme antiblanc, il faudrait qu’elle se rende compte que ce racisme est le plus destructeur, car il n’y a rien de plus horripilant que de devoir faire de la place chez soi afin de ne pas être accusé de mal recevoir. Dans mes souvenirs récents, en Côte d’ivoire, pays que Maboula Soumahoro et moi connaissons, il y a eu une chasse aux blancs par les populations locales en 2004, depuis plusieurs années en Afrique du sud, il y a des assassinats de blancs et je n’ai pas retrouvé dans ses positions, une dénonciation de ce type de racisme. Maboula, on peut être féministe et indigeniste mais sans être maboule.

Verlaine Djeni

1 Comment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s