(Interview) Nicolas Bonleux (Lignes Droites 31) « Les valeurs que nous défendons : l’autorité de l’état, c’est-à-dire sa capacité à assurer pour tous la sécurité, la justice et la défense des valeurs de notre démocratie ».

Bonjours Nicolas Bonleux, pouvez-vous nous présenter la démarche de Lignes Droites 31 ?

C’est une association d’une centaine de membres qui vient de fêter sa première année d’existence. Elle a été crée juste après la campagne interne (Fédérations) des Républicains dans l’objectif de vivifier le débat de droite en Haute-Garonne. Elle sert surtout à organiser la discussion sur le projet,  de proposer des conférences avec des personnalités et est surtout située dans un esprit de rassemblement de la droite comprenant les associations et partis amis de droite. 

Pourquoi ce choix d’une association apartisane ?

Notre diagnostic sur l’effondrement de la droite traditionnelle est de deux formes et c’est là que réside le secret de la renaissance de la droite de demain. Le 1er aspect de cet effondrement c’est la guerre des chefs au sein des Républicains. Le deuxième aspect c’est la pauvreté du projet et l’incapacité à proposer aux électeurs de droite un projet convainquant qui leur donne l’envie de voter pour des candidats de droite. Ce double diagnostic nous a conduit, à créer cette association avec la double vocation de privilégier le projet et l’ouverture du débat, c’est-à-dire l’ouverture à tous les partis amis.

L’ambition de l’association est-elle plutôt de peser sur le débat d’idées ou sur le champ électoral ?

L’objectif ultime de notre association est que la droite récupère les leviers de décisions de manière à ce que nos élus dans les collectivités locales, au Parlement soient des élus de droite. C’est vraiment faire gagner des élus de droite. D’ailleurs nous nous laissons aussi la possibilité d’être candidat à certaines élections mais cet objectif final ne peut être que l’aboutissement d’un processus qui passe d’abord par l’élaboration d’un projet de qualité et la capacité de s’allier à toute la droite.

Sur quelles valeurs peut-on s’allier ?

Les valeurs que nous défendons : l’autorité de l’état, c’est-à-dire sa capacité à assurer pour tous la sécurité, la justice et la défense des valeurs de notre démocratie. Ensuite, le travail et le mérite, nous considérons que notre capacité à construire un avenir meilleur pour tous, c’est de fonder le fonctionnement de notre société sur le travail de chacun et son mérite, la capacité de s’élever par soi-même pour garantir à sa famille des conditions de vie dignes.

Les conférences que vous faites se situent plutôt sur des acteurs de la société civile ou sur une portée plus idéologique ?

Nos débats sont tintés d’une approche politique. Nous invitons des membres de la société civile qui ne sont pas forcément encartés, mais en revanche les débats que nous organisons sont à vocations politiques et les grands sujets de sociétés sont abordés. La plupart des intervenants de nos conférences sont des personnalités politiques.

C’est un mouvement qui part de la base militante, la réflexion doit-elle se situer sur une approche décentralisée ou plutôt jacobine (comme c’est le cas actuellement) ?

Notre pays est de tradition jacobine mais Lignes Droites 31 est un mouvement local, d’ailleurs si nous portons le « 31 » c’est qu’il nous importe de montrer l’ancrage local et l’ancrage de la base . militante. C’est une association au départ de militants avec une majorité d’ancien des Républicains et des membres de la société civile. Le but est de rassembler la base militante et la faire réfléchir ensemble sur ce que doit être la direction à donner à un grand rassemblement de droite.

A qui sont destinées les propositions qui naissent de vos réflexions ?

Les papiers de travail que nous produisons sont des synthèses de nos réflexions, qui ont vocation à êtres soumis aux partis politiques que nous soutenons comme contribution au projet. Nous en avons envoyé à LR, Objectif France ou Force Républicaine par exemple, de manière à ce que ça nourrissent leur projet. Nous les envoyons aussi aux candidats de droite lors d’échéances électorales, c’est le cas par exemple pour les élections municipales 2020 à Jean-Luc Moudenc, candidat à Toulouse et aux candidats des autres villes du 31.

On sent que vous voulez aussi agir sur la pédagogie à droite en mettant en avant des littératures, des articles..

En réalité, on s’aperçoit qu’en France, nous avons la chance de posséder une quantité d’intellectuels et penseurs de droite. Le nombre d’articles, d’ouvrages produits par ces gens là est fantastique et rien que le fait de les lire nous élèvent chacun d’entre nous. Cela permet aussi de ne pas se sentir seul et d’essayer d’assurer une certaine harmonie dans toutes les approches. Nous avons fait le choix de lire beaucoup de ces articles et de les reprendre sur notre site de manière à encourager chacun à s’imprégner de ces lectures.

Quel est votre point de vue sur Droite de Demain ?

C’est un un think-tank qui parle à la jeunesse, et tout d’abord des jeunes qui s’engagent en politique – surtout à droite – méritent tout notre respect. Nous sommes très heureux, très fiers de voir un ensemble capables de s’organiser spontanément pour défendre des valeurs de droite, les seules qui nous semblent représenter l’avenir. Nous sommes à la fois curieux de voir comment vous allez vous développer et surtout très intéressés pour réfléchir ensemble. Nous ferons ce que nous pourrons pour vous aider à construire la droite de demain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s