Communiqué de Presse du 10/03 – Droite de Demain condamne les agressions du collectif Némésis par l’extrême-gauche lors de la marche des gagnantes du 08/03

– Communiqué de Presse du 10 mars 2020 –

Le collectif Nemesis attaqué par l’extrême-gauche pendant la manifestation du 08 des grandes gagnantes lors de la Journée pour la lutte des droits des femmes.

Le Think-Tank Droite de Demain condamne les agressions commises par des personnes appartenant à la mouvance d’extrême-gauche pendant la manifestation des grandes gagnantes lors de la Journée pour la lutte des droits des femmes à l’encontre du collectif néoféministe Nemesis.

Ce dimanche 8 mars 2020, sur le parcours de la manifestation, des éléments violents ont attaqué les membres du collectif Nemesis composé de jeunes femmes, qui, conscientes, ont saisi les réels enjeux des violences faites aux femmes.

Ces personnes dont on ne saurait douter de leur attachement à la liberté et au respect des conditions essentielles de vie des femmes qui participaient à la manifestation des grandes gagnantes dont la marche fut organisée pour dénoncer les violences faites aux femmes ont, quel paradoxe, attaqué lâchement des femmes à coups de bars de fers, de bois et de poings.

De nombreuses preuves mettent en évidence que la haine et le refus du débat, aujourd’hui, trouvent leur origine à l’extrême-gauche. Cela fait écho au glissement politique des différentes thèses émergeantes et émergées d’un extrême-gauche indigéniste, racialiste, dont l’antifascisme n’est que le nom.

En effet, le seul tort de ces jeunes femmes selon l’extrême-gauche et les antifas ? Défendre une vision lucide et réaliste des dangers potentiels d’une immigration de masse et incontrôlée sur la sécurité des femmes.

Droite de Demain regrette, une nouvelle fois, le laxisme envers ces groupuscules gauchistes violents pourtant identifiés. Droite de Demain regrette, une nouvelle fois, l’hystérisation d’un débat pourtant nécessaire.

Droite de Demain appelle à défendre partout, la liberté d’expression et d’opinion, la liberté de nommer les maux et la liberté du débat.

Droite de Demain souhaite, à travers ce communiqué, rappeler le courage et l’honneur de ces jeunes femmes.

Droite de Demain – Presse 

Guillaume POT, Président Droite de Demain – 06 95 34 88 63

Paul Gallard, Vice-Président Droite de Demain – 06 68 35 12 25

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s