(Tribune) Les jeunes au service de leur histoire
(Tribune) Les jeunes au service de leur histoire

(Tribune) Les jeunes au service de leur histoire

Le samedi 5 février dernier, une trentaine de jeunes militants venus de tous les courants de la droite ont manifesté devant une statue de la vierge à la Flotte-en-Ré (Charente Maritime), au nom de l’association « Touche pas à ma statue ».

Ces jeunes entendent bien défendre le patrimoine des statues en France et notamment la statue emblématique de la Flotte-en-Ré, après que le collectif de défense de la laïcité « La libre pensée 17 » représenté par Claude Biardeau vienne saisir le tribunal administratif de Poitiers pour demander le déplacement de la statue dans un lieu privé, au titre de la loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’Etat.

Rappel historique/ Cette statue a été érigée à la Flotte en 1945, comme écrit sur sa plaque, « Vœux de guerre 1945 ». Elle est présente à son emplacement depuis 1984. Cependant, le 17 mai 2020, un automobiliste a accidentellement détruit la statue et son socle. À cette époque, l’ancien maire (Léon Gendre) a décidé de faire réparer l’édifice avec l’argent de l’homme responsable de l’accident et non avec l’argent public. L’actuel maire poursuit le travail de son prédécesseur et a replacé la statue à son emplacement originel.

Deux artisans Rétais ont travaillé durant plus de deux mois pour la remettre en état.

Malgré tout, l’association libre pensée a décidé d’attaquer la ville pour retirer ce fruit de l’héritage catholique.

Cette association laïcarde s’est déjà illustrée au mois de décembre 2021 car elle souhaitait faire enlever la statue de l’ange saint Michel aux sables d’Olonne. Provoquant un tonnerre médiatique et incitant ainsi Eric Zemmour à s’y rendre accompagné de Philippe de Villiers.

Cette fois encore les jeunes se sont mobilisés pour défendre leur patrimoine à l’image de Baudoin Haulaf (Président du collectif « Touche pas à ma statue ») qui a réussi à fédérer une trentaine de militants venant de diverses formations politiques, allant des Républicains à l’Action Française en passant par Reconquête ou même l’UNI. Cet événement prouve que la jeunesse souhaite se battre pour faire respecter son histoire et ses traditions qui sont les fondements de notre civilisation Chrétienne.

Au-delà des jeunes, les Flottais et plus largement les Rétais sont très attachés à cette statue, qui constitue pour eux, au-delà d’un symbole religieux, un repère et un objet de patrimoine urbain identifiable. Maintenir la statue de la vierge à son emplacement apparaît aux riverains comme une obligation.

Les jeunes aiment la France et son héritage chrétien. Ce dernier a façonné notre pays depuis plus de deux mille ans au travers des âges et des époques . Même si depuis 117 ans, la religion catholique n’est plus la religion d’État, elle reste au demeurant la religion de la majorité des français.

Renier ses racines c’est oublier d’où l’on vient et une société sans repère est une société perdue dans l’obscurité.

Sacha Payraudeau – Président de l’UNI Vendée